Catégories
Général/General

Accents, dialectes et langues locales : petite balade à travers une richesse sous-estimée / Accents, Dialects and Local Languages: A Little Stroll Through an Underestimated Wealth

Quand une langue est apprise, il ne s’agit pas seulement de la pratiquer telle qu’elle a été apprise, en « version standard » mais également de s’approprier, sinon se familiariser, à certains accents ou dialectes. C’est une forme de reconnaissance des cultures locales qui permet de faire continuer à vivre cette richesse sous-estimée des langues. C’est donc pour cette raison que j’ai écrit cet article, pour la mettre en lumière. Je pars bien sûr des langues dont j’ai eu une expérience assez importante. J’espère que cette petite balade à travers les dialectes vous plaira.

When learning a langage, it is not just about practicing it as it was learnt (standard language) but to integrate, or at least get familiar with,some accents or dialects. It is a way of giving recognition to local cultures that allows this cultural wealth to stay alive. This is why I wrote this article, to shed a light on it. I will talk about languages that I have had a good experience of. I hope that you will like this little stroll through dialects, accents and spoken languages.

Français

French

– Accent(s) du Sud-Ouest (France)

– South-West Accent(s) (France)

On a tendance à généraliser en parlant d’un accent du Sud, mais on devrait plutôt parler d’une multitude d’accents, qu’ils soient régionaux (les accents du Sud-Est, du Sud-Ouest) ou liés à une ville particulière (le marseillais, le toulousain). Je m’intéresse ici en particulier à l’accent (aux accents) du Sud-Ouest. Il s’agit d’un accent chantant, plus nasalisé, plus marqué que le français du bassin parisien (quasiment toutes les lettres se prononcent). Le dernier trait est moins fort que dans le Sud-Est. Cela est lié aux origines des accents et aux influences différentes (le Sud-Ouest est plus proche de l’Espagne, le Sud-Est plus proche de l’Italie) C’est un français qui pourrait presque être qualifié de dialecte car il a aussi des mots et des expressions différentes dans cette région. Les accents sont multiples et sont directement influencés par les langues qui y étaient et y sont encore parlées : l’occitan, le gascon, le catalan.

There is a tendency to talk about one accent of Southern France but one should rather say that there are multiple accents, whether regional (South-West accent, South-East accent) or linked to a particular city (Marseille, Toulouse). I am particularly interested in the accent(s) of the South-West. It is an accent that is msucial, more nasal and more pronounced than Parisian basin French (almost all letters are pronounced). The last characteristic is less strong than in the South-East of France. This is due to the origins of the accents and their differentiated influences (the South-West is closer to Spain while the South-East is closer to Italy). It is a French that could be qualified as a dialect since it has some words and expressions proper to the region. The accents are multiple and influenced by the languages that were spoken and are still spoken in the region : Occitan, Gascon, Catalan.

Quelques mots : adiu (au revoir), caguer (s’en moquer), chocolatine (pain au chocolat), , emboucaner (se faire embrouiller par quelqu’un), pitchoune (petit), poche (sac), quiller (coincer quelque chose)

Some words: adiu (bye), caguer (to not care about something), chocolatine (pain au chocolat), emboucaner (to be put in some unwanted situation by someone), pitchoune (kid), poche (bag), quiller (to find something trapped).

Laissez-vous emporter par ces accents :

Let yourself be enchanted by these accents :

– Français québecois (Québec – Canada)

– Québécois French (Quebec, Canada)

Accent souvent moqué pour ses sonorités étranges, c’est pourtant un français qui est respectueux du français le plus ancien qui ait existé (tant au niveau des sons qu’au niveau du vocabulaire utilisé) et qui ne se sert pas d’anglicisme là où les Français s’en servent (courriel (e-mail), magasinage (shopping), fin de semaine (week-end)), même si l’inverse est aussi vrai (joke (blague), tyre (pneu), check (vérifier), etc). Sur le plan oral, le français québécois se distingue assez fortement du français, ce qui peut le rendre difficile à comprendre dans un premier temps pour les Français. Quelques traits typiques du français québécois sont lexicaux (comme ceux cités plus hauts mais aussi des mots français qui prennent un sens différent) et oraux : la prononciation du e (plus proche du a), du t (« ts ») et du d (« ds »). Il mériterait plus de reconnaissance par les Français, tout comme beaucoup d’autres dialectes du français.

Accent often mocked by the French for its strange sounds, it is a French that is respectuous of the oldest French that existed though (be it for the sounds or for the vocabulary used) and doesn’t use English words where French people use it (courriel (e-mail), magasinage (shopping), fin de semaine (week-end), even if the contrary is true at a lower extent (joke (blague), tyre (pneu), check (vérifier), etc). For the oral, Québécois French is very different from French of France, so much that it makes it quite hard to be understood for French people. Some features of Québécois French are lexical (as the ones cited above but also French words that have a different meaning) and oral : the pronunciation of the letters e (closer to a), t (« ts ») and d «(« ds »). It deserves more recognition by the French of France, as much as other dialects of French.

Le film « Bon Cop Bad Cop » est une excellente entrée en matière mais aussi un bel aperçu comique de la rivalité entre ontariens et québécois :

The movie « Bon Cop Bad Cop » is an excellent introduction to Québécois French but also a funny portrayal of the rivalry between Ontarians and Québécois :

Tamoul

Tamil

– Tamoul de Chennai

– Chennai Tamil

Le tamoul de la capitale du Tamil Nadu, en Inde, est bien particulier. Au coeur d’une ville dynamique, globalisée, très développée et connectée, l’anglais prend une place importante aux côtés du tamoul. Hérité de la colonisation, l’anglais fait aujourd’hui partie intégrante du monde du business et du divertissement. Sauf qu’il est aussi un marqueur social. Parler anglais est un atout important et imprègne pleinement le tamoul parlé dans cette grande ville indienne. L’hindi, le malayalam et le télougou ont aussi leur place car beaucoup de travailleurs venant d’autres Etats de l’Inde s’y sont installés.

The Tamil spoken in Tamil Nadu’s capital is very particular. At the heart of a dynamic, globalised, very developed and well connected city, English takes an important place. Heritage of the colonisation, English shapes the world of business and entertainment, but it is also a social marker. Talking English is a big advantage and it also gives a different touch the Tamil spoken there. Hindi, Malayalam and Telugu also have a long lasting influence as there was and still is a lot of people coming from other states of India.

Mots/expressions : semma (super), bandha (show), machan and machi (mec et meuf), allo (hey toi là), sappa matter (rien de compliqué)

Words/expressions : semma (superb), bandha (show-off), machan and machi (dude, masculine and feminine), allo (hey there), sappa matter (very easy matter)

Petites explications (en tamoul malheureusement, pour ceux qui ne comprennent pas) : https://www.youtube.com/watch?v=gg-OmAWKvzY

Some explanations (in Tamil unfortunately, for those who don’t understand) :

– Tamoul sri-lankais

– Sri Lankan Tamil

Le Sri-Lanka est un pays qui compte deux langues principales, le cinghalam, parlé par une grande majorité des habitants de l’île, et le tamoul, parlé par une minorité importante habitant les côtes nord du pays. Le tamoul sri-lankais est bien particulier puisque les Tamouls sont présents sur l’île depuis le 2ème siècle avant J-C. Il est beaucoup plus proche du tamoul littéraire, car les matières à l’école sont étudiés en tamoul et non en anglais, contrairement à ce qui se fait au Tamil Nadu et à Pondichéry. Si les tamouls sri-lankais comprennent facilement les Tamouls continentaux, ce n’est pas la même chose dans le sens inverse. Je vous propose de découvrir la communauté tamoule sri lankaise à travers un article sur le quartier de La Chapelle, Little Jaffna (plus grande ville tamoule srilankaise) en plein Paris, une histoire particuière: https://www.persee.fr/doc/homig_1142-852x_2007_num_1268_1_4631

Sri Lanka is a country with two main languages : singhalam, spoken by a great majority of the people in the island, and tamil, spoken by a considerable minority living on Northern coasts of the country . Sri Lankan Tamil is very particular because Tamilians have been on the island since the 2nd century BCE. It is closer to literary Tamil because subjects taught at school are studied in Tamil, not in English, on the contrary of Tamil Nadu and Pondicherry. If Sri Lankan Tamilians understand easily continental Tamilians, it is not the same in the other way around. I propose you to discover the Sri Lankan Tamil community through an article on the neighborhood of La Chapelle, a Little Jaffna (biggest Tamil city in Sri Lanka) in the middle of Paris , a particular story: https://www.persee.fr/doc/homig_1142-852x_2007_num_1268_1_4631

Allemand

German

– Allemand berlinois

– Berlin German

L’allemand parlé dans la capitale de l’Allemagne est celui auquel les Français (et sûrement des personnes d’autres pays) font référence pour caractériser la langue d’un son guttural difficile à apprécier. Cet allemand est très marqué et possède beaucoup d’anglicismes, phénomène que l’on retrouve dans d’autres villes européennes. Découvrez-les différences entre l’allemand « standard » et l’allemand parlé à Berlin dans cette vidéo d’EasyGerman :

The German spoken in the capital city of Germany is the one that French people often refer to (and surely people from other countries) to qualify the langage of its guttural sound, hard to appreciate. This German is very pronounced and contains many English words, a phenomenon you can meet in other European cities. Discover the differences between Standard German and the Berlin German in this video of EasyGerman :

Anglais

English

– Anglais étatsunien/américain

– American English (United States)

On reconnaît l’anglais étatsunien à son aspect fluide. Il est marqué par la prononciation différenciée de certaines lettres, notamment de la majorité des “t” qui sonnent plus comme des “d” (ce qui peut parfois prêter confusion pour épeller les mots) et de quelques différences lexicales. C’est cependant celui qui est le mieux compris car il inonde nos téléviseurs, nos radios, nos cinémas, etc. C’est aussi l’anglais qui s’impose dans le milieu des affaires (business). Le pays est à la pointe sur ce domaine. Quand plusieurs politiciens dont le président viennent de ce milieu, on peut comprendre son importance. Tout comme l’anglais britannique, l’anglais étatsunien se caractérise par sa diversité, encore plus grande en raison de l’étendue du pays.

American English is recognizable by its smooth aspect. It is marked by its differentiated pronounciation of some letters, notably most of the « t » which sound more like « d » (it can bring some confusion while spelling words) and some lexical differences. But is the English that is best understood because it is all over our TV sets, radios, cinema theaters etc. It is also the English that is widely used in the business realm. The country is at the forefront on the subject. When many politicians, including the president, come from the business world, its importance is understandable. As British English, American English is known for its diversity, bigger because of the geographical extent of the country.

Etes-vous capables de différencier l’anglais britannique de l’anglais américain ? https://learnenglish.britishcouncil.org/grammar/intermediate-to-upper-intermediate/british-english-and-american-english

Are you capable of differentiating British English from American English ? https://learnenglish.britishcouncil.org/grammar/intermediate-to-upper-intermediate/british-english-and-american-english

– Anglais indien/sud-asiatique

– South-Asian/Indian English

L’anglais indien peut être difficile à comprendre en raison d’une prononciation appuyée des lettres de manière générale. Cela s’explique par les langues locales parlées dans les différentes régions du pays. On peut donc deviner une certaine diversité. Néanmoins, on peut s’accorder sur ce point et il est facilement reconnaissable : une prononciation des consonnes très marquées, surtout pour certaines (t, d). Ce sketch d’un humoriste canadien d’origine indienne offre une belle imitation de l’accent :

Indian English can be hard to understand because of strong pronounciation of overall letters. It is explained by the influence of local languages of the different regions of the country. It is easy to guess that there is a certain diversity of accents. However, one element is common  to all and outstanding: a strong pronounciation of the consonants, especially « t » and « d ». This standup of an Indian-Canadian comedian offers a great imitation of the accent:

Espagnol

Spanish

– Espagnol mexicain

– Mexican Spanish

L’espagnol mexicain est probablement l’un des plus beaux d’Amérique latine (même si beaucoup de latinophiles me contèsteront). Plus proche de l’espagnol ancien, issu d’une histoire vraiment unique au sein de la région, il se distingue fortement, notamment par le vocable et certaines sonorités empruntées aux langues autochtones (noter la prédominance du nahuatl dont viennent les mots « tomate », « cocoa » (cacao), « aguacate » (avocat), « guacamole », « chocolate » (chocolat), « mole » (sauce salée aux chocolats), « coyote »). En effet, on retrouve une des plus grandes proportions de populations autochtones précolombiennes au coeur de l’Amérique latine. L’espagnol mexicain est plus nasal, relativement un des plus lents de tous les dialectes existants de l’espagnol, ce qui le rend plus facile à comprendre. Tout comme dans le reste de l’Amérique latine, «vosotros» est remplacé par «ustedes» pour la formalité et les lettres «s», «c» et «z»  sont prononcées indifféremment, contrairement à l’espagnol d’Espagne.

Mexican Spanish is probably one of the most beautiful of Latin America (it is my opinion, I know some of you won’t agree). Closer to Old Spanish, coming from a unique history in this region, it distinguishes itself strongly, especially for its vocabulary and some sounds influenced by autochtone langages (nahuatl is predominant, giving to Spanish the words « tomate » (tomato), « cocoa », « aguacate » (avocado), « guacamole », « chocolate », « mole » (chocolate sauce), « coyote »). Indeed, one of the biggest proportion of autochtone precolombian populations is found here in the Americas. Spanish Mexican is more nasal, relatively slower than most other dialects, which makes it easier to be understood. As other dialects of Latin America, « vosotros » is replaced by « ustedes » for formality and the letters « s », « c » and « z » are pronounced indifferently, contrarily to Spanish of Spain.

Quelques mots : wey (mec/meuf), que padre (waw), pinche

Some words: wey (dude), que padre (wow), pinche, etc.

– Espagnol argentin

– Argentinian Spanish

Si l’on veut comprendre l’espagnol argentin, et en particulier celui de Buenos Aires, il faut s’attarder sur son histoire. En effet, la majeure partie de la population du pays est d’origine italienne. Une grande vague d’immigration italienne au XIXème siècle a apporté une sonorité et des tonalités uniques à l’espagnol parlé dans le pays. Un argot anciennement parlé à Buenos Aires avait son propre nom (le lunfardo) et, même s’il a aujourd’hui presque disparu, il en reste des traces dans quelques expressions. L’accent argentin est marqué par la prononciation du double l en « ch » au lieu du « y ». Ils utilisent l’ancien « vos » (plus utilisé en Espagne) au lieu de « tu », ce qui donne lieu à des conjugaisons légèrement différentes. Comme dans le reste de l’Amérique latine, « vosotros » est remplacé par « ustedes » pour la formalité.

To understand Argentinian Spanish, in particular the one of Buenos Aires, one has to look at the history of the country. Indeed, a major part of the population is of Italian descent. A big wave of Italian immigration in the XIXth century brought unique sounds and tones to the Spanish spoken there. A slang formerly spoken in Buenos Aires had its own name (the lunfardo) and, even if it almost disappeared today, there are still traces of it in some expressions. The Argentinian accent is marked by the pronounciation of the double l as « sh », instead of « y ». They use the old « vos » (no more in use in Spain) instead of « tu », which lead to some distinct conjugations. As in the rest of Latin America, « vosotros » is replaced by « ustedes » for formality.

Quelques mots : ciao (bonjour), como andas (comment vas-tu?), che

Some words: ciao (hi), como andas (how are you?), che

Si vous voulez vous familiariser avec l’espagnol argentin, je vous conseille vivement de regarder leurs films qui sont de très bonne qualité (selon moi l’une des meilleures industries du cinéma sur le continent américain).

If you want to get familiar with Argentinian Spanish, I strongly recommend you to watch their movies which are of very high quality (in my opinion one of the best cinema industries in the American continent).

Langues et dialectes italiens

Italian dialects and languages

– Napolitain

– Napolitan

Le napolitain est la langue italienne la plus connue à travers le monde (après l’italien), célébrée dans beaucoup de films et chansons italiens. C’est une langue distincte que j’ai pu découvrir en échangeant avec des Napolitains. De l’italien au napolitain, les changements principaux sont : le « o » qui devient un « u » et le « s » qui devient un « sc ». Une expression que j’ai pu apprendre est la suivante : ccà nisciuno è fesso (ici personne n’est stupide).

Napolitan is the most reknown language of Italy all around the world (after Italian itself), celebrated in Italian movies and songs. It is a dinstinct language that I had a hint of by exchanging with Napolitan people. From Italian to Napolitan, the main changes are : the « o » becomes an « u » and the « s » becomes a « sc ». An expression that I learnt is the following : ccà nisciuno è fesso (nobody is stupid in here).

Les paroles de la fameuse chanson « Tu Vuo Fa l’Americano » de Renato Carosone, reprise par plusieurs chanteurs et notamment dans un film américain (Le Talentueux Mr. Ripley), sont en napolitain (ci-dessous). Je ne manquerai pas de vous dire que vous pouvez aussi vous référer à un chanteur plus qu’apprécié en Italie, Fabrizio de Andre, qui a écrit une grande partie de ses chansons en napolitain, en faisant plus qu’une langue parlée.

The lyrics of the famous song « Tu Vuo Fa L’Americano » of Renato Carosone, covered by many singers and notably in an American movie (The Talented Mr Ripley) are in Napolitan (below). I would also be pleased to refer to a well appreciated singer in Italy, Fabrizio de Andre, who wrote many of his songs in Napolitan, making it more than a spoken language.

– Milanais

– Milanese

L’italien milanais est celui dont on parle peu à l’étranger mais c’est sûrement un des plus curieux. Il est considéré comme le plus prestigieux en Italie et se différencie de la langue parlée lombarde . Caractérisé par son aspect cosmopolite, il est en effet marqué par ses anglicismes (un peu comme le tamoul l’est à Chennai). L’italien milanais est plus business, plus trendy que les autres langues parlées. La capitale de la mode et coeur économique du pays offre une autre image de l’Italie. Pas besoin de comprendre ce qui se dit dans ces vidéos pour se faire une idée du dialecte :

https://www.youtube.com/user/IlMilaneseImbruttito

Milanese Italian is one that not many people talk about abroad but it is a very curious one. It is considered as the most prestigious in Italy and is different from the Lombard spoken langage. Caracterized by its cosmopolitan aspect, it is indeed marked by its English words (a bit like Tamil is in Chennai). Milanese Italian is more business-oriented and trendy than other spoken langages. Capital of fashion and economic heart of the country, it offers another picture of Italy. No need to understand what is said here to have an idea of the dialect :

https://www.youtube.com/user/IlMilaneseImbruttito

Avant de vous laisser, je vous invite à méditer sur le sujet de l’essai qui sera écrit prochainement : la glottophobie.

Before leaving, I would like to invite you to meditate on the following subject of the essay that will be soon written : glottophobia.

A bientôt !

See you soon !

Kévin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s