Catégories
Général/General

Trouvez la motivation pour apprendre une langue – Find Motivation to Learn a Language

Les langues, ce n’est pas forcément notre passion. Et lorsque c’est le cas, c’est plus difficile d’apprendre. Mais il y a toujours un moyen de rendre les choses un peu plus faciles. Même quand on a déjà eu plusieurs années de cours derrière soi, tout n’est pas perdu.

Languages are not necessarily our passion. And when it is the case, it is not easy to learn. But there is always a way to make things easier. Even if we already had many lessons in that language in the past years, nothing is lost.

En apprenant de nouvelles choses, il arrive que ça bloque. En général, comme beaucoup, j’avais tendance à lâcher sur ces sujets « difficiles » par le passé. Et c’est légitime, on ne peut pas être bon dans tout. Mais quand on n’a pas d’autre choix, il faut trouver une solution. Opportunité d’emploi, nouvelles possibilités dans sa carrière/sa vie, il y a vingt mille choses qui peuvent vous amener à travailler malgré vous une langue.

When learning new things, it happens that we get stuck. Generally, like many others, I had the tendency to give up on some subjects in the past. It is legitimate, we cannot be good at everything. But when we have no other choice, we have to find a solution. Job opportunity, new possibility in our career/life, there are millions of things that can lead us to work on a language in spite of our will.

Avec le temps et les expériences, j’ai compris que le secret, c’était d’apprendre en incorporant quelque chose qu’on aime et en s’appropriant l’expérience de l’apprentissage. Par exemple, imaginons que vous adorez dessiner mais que vous n’aimez pas planifier les choses (ou que vous n’avez pas l’habitude). Pourquoi ne pas dessiner ce plan, au lieu de faire un plan rectangulaire et très fonctionnel (très ennuyant pas vrai? surtout quand on n’est pas de nature organisé.e)? Je viens de donner cet exemple et de me rendre compte moi-même que ce pouvait être une manière assez créative d’essayer de s’améliorer dans des choses qu’on n’aime pas forcément mais dont on a besoin.

With time and experience, I understood what was the secret. And it was to learn something by incorporating something we like and by appropriating myself the learning experience/journey. For example, imagine that you love learning but you dislike planning things (or do not have the habit to). Why not drawing a plan instead of making a rectangular and very functional plan (annoying, isn’t it ? especially when you’re not the organized type)? I just gave you this example and realized myself that it could be an interesting way to improve something that we do not like but that we need.

Photo by Kelly Sikkema on Unsplash

Comme j’en parlais dans mes premiers articles de blog, les langues n’étaient pas forcément ce qui m’attirait le plus au monde, bien que les langues étrangères étaient en général les cours les plus détendus du programme. Je m’en sortais plutôt bien mais je ne mettais pas beaucoup d’efforts, comme une grande majorité des élèves, me disant qu’il ne s’agissait pas des matières les plus importantes. Et je pense que cela montre à quel point le système scolaire français donne encore insuffisament d’importance à ces matières pourtant essentielles dans la pratique. Ce n’est pas pour rien que de plus en plus de personnes se retrouvent bloquées dans leur carrière, surtout quand il s’agit de domaines très dépendants de l’étranger. Le monde est de plus en plus connecté, mondialisé, c’est une évidence.

As I said in the first article of the blog, languages were not necessarily what I liked the most in the world, even though they were the most relaxed classes of all. I was doing pretty good but did not put as much effort, like the big majority of the students, thinking that it was among the least important subjects. And I think it shows at what extent the French schooling system gives insufficient importance to language which are in reality essential. It is not for no reason that a lot of people are stuck in their career or in finding employment, especially in areas very dependent of the outside/foreign countries. The world is more and more connected, globalized, it is an evidence.

Si je compare mon expérience de la pratique de l’anglais à celle d’autres langues apprises, il y a une grande différence. Et elle repose moins sur la compétence linguistique que sur la façon dont j’ai expérimenté l’apprentissage. Si pour l’anglais, j’étais plus dans une expérience scolaire, académique (ce qui était aussi longtemps le cas pour l’espagnol), j’ai décidé après mon expérience difficile et un peu désagréable de l’anglais de changer d’attitude mais aussi de stratégie d’apprentissage. Au lieu de penser les langues de manière rigide et académique, j’ai décidé de travailler vraiment sur des sujets qui me passionnaient dans la langue cible et de pratiquer plus en dehors des cours (voici une bonne boîte à outils : https://surleboutdelalangue.home.blog/2020/04/01/pratiquer-une-langue-chez-soi-10-choses-incontournables-a-faire-practicing-a-language-at-home-10-things-to-do/).

If I compare my experience of English practice to other languages practices, there is a big difference. And it relies less on linguistic skill than on the way I experience the learning. If, for English, I had a very academic experience (also the case for Spanish, for a long time), I decided that I should change my attitude towards learning but also the learning strategy. Instead of thinking languages in a rigid and academic way, I decided to work on subjects that I was really passionate about and to practice outside classes (here is a good toolbox : https://surleboutdelalangue.home.blog/2020/04/01/pratiquer-une-langue-chez-soi-10-choses-incontournables-a-faire-practicing-a-language-at-home-10-things-to-do/).

Apprendre une langue différemment : l’italien

Learning a language differently : Italian

La langue qui est selon moi un exemple fort dans mon expérience, c’est l’italien. Ma porte d’entrée à l’italien était, contrairement à l’anglais et l’espagnol, vraiment émotionnelle et les premiers contacts avec la langue m’ont permis de m’initier à la langue à partir de la/les culture(s) du pays. Gastronomie et musique italienne populaire m’ont donné toute la motivation nécessaire pour apprendre l’italien (merci à mon ami Valerio). En découvrant la richesse culturelle qui se cachait derrière cette langue – dont je ne cesserai jamais de louer la beauté sonore, quasi lyrique (la doppie lettere qui donne ses airs chantants à cette langue !) – j’ai pu avoir une toute autre expérience d’apprentissage, bien plus agréable.

In my opinion, the language with which I had a strong experience was Italian. The entry to Italian was, contrarily to English and Spanish, truly emotional and the first contacts with the language allowed me to initiate myself to the language through its culture(s). Italian gastronomy and popular music gave me the sufficient motivation to learn Italian (thanks to my friend Valerio). By discovering the cultural wealth behind Italian – of which I will never stop saying all the good about its sonority, quasi-lyrical (the doppie lettere that gives its singing tones to the language!) – I had the chance to have a totally unique experience, way nicer.

Photo by Heather Ford on Unsplash

Bien sûr, j’ai eu à me forcer à apprendre le vocabulaire, la grammaire mais aussi et surtout la phonétique, la gestuelle, les “airs” caractéristiques de cette langue. Pour moi, bien plus que le côté technique d’une langue, c’est l’interprétation, l’imitation qui jouent un rôle fondamental. Sans cela, il est plus difficile de se faire comprendre des autres. Vous ne vous êtes jamais retrouvé à essayer de répéter une phrase plusieurs fois, de manière monocorde, sans que la personne devant vous ne comprenne ? Apprendre à écouter les autres, à les observer est primordial avant d’essayer de communiquer dans la langue cible.

Of course, I had to put some energy in learning the vocabulary, the grammar but also, and most importantly, phonetic, body language, characteristic tones of the language. For me, more than the technical aspect of a language, it is the play, the imitation that have a fundamental role. Without it, it is harder to make yourself understandable to the others. Have you ever been in a situation where you repeat many times a sentence, in a monochord tone, without the other person understanding what you said? Learning by listening to others, observing them is important before even trying to communicate in the target language.

Mon raisonnement ici me mène à dire que s’imprégner de la culture du pays va de soi dans l’apprentissage d’une langue et que c’est la première des choses auxquelles penser. Je ne critique pas les professionnels de la langue qui pensent qu’il ne faut pas nécessairement commencer par ça mais c’est pour moi ce qui m’a aidé à rapidement m’approprier l’apprentissage linguistique, au niveau débutant.

My thought process lead me to say that getting in touch with the culture of a country is obvious when you start learning a language, and that it is the first thing to think about. I do not criticize language practitioners that think it is not necessary to start with culture but it is what helped me to own my learning quickly, at the beginner level.

Même si je ne pouvais pas encore discuter normalement, de choses simples, avec mes amis italiens, je pouvais dire quelques phrases avec une prononciation travaillée. Cela aurait pu faire croire à plusieurs que je parlais vraiment italien, ce qui était complètement faux pour un bon bout de temps puisqu’il m’a fallu au moins un an de travail acharné pour tenir une conversation. Il m’est arrivé, d’être dans l’autre position et de croire qu’une personne parlait parfaitement français alorsque ce n’était pas le cas. Il faut justement croire en sa capacité à imiter.

Even though I could not chat in Italian with my Italian friends yet, I was able to say a few sentences with a good pronunciation. It might have made some people think that I truly spoke Italian, something that was completely false because it took me at least a year of hard-work to hold a conversation. It happened that I was in the other position, believing that someone was fluent in French while it was actually not the case. So you have got to believe in that capacity to imitate.

Vous pensez que c’est trop tard ? Que vous avez déjà eu des cours dans cette langue que vous devez absolument améliorer ? Je pense qu’il n’est pas trop tard et qu’il est possible d’utiliser le même raisonnement dans une langue déjà apprise à l’école. Avec persistance, il est possible de faire redécoller votre progression et d’atteindre un niveau inespéré.

You think that it is too late? That you already language classes in that language you absolutely need to improve? I think that it is not too late and that it is possible to use the same thought process with a language that you already started to learn (even long ago). With persistence, it is possible to make your progress go back up and reach unexpected levels.

Redémarrer/refaire son apprentissage : l’espagnol

Restart/Redo my learning : Spanish

Pendant plusieurs années, l’espagnol n’était vraiment pas au coeur de mes préoccupations. S’il est réapparu soudainement dans ma vie, c’est grâce à des expériences marquantes. Qui aurait dit que les danses latines m’auraient permis de reconnecter avec cette langue et au final de la ramener à un niveau de maîtrise quasi-natif ? Avec un niveau B2 (niveaux CECRL) durant 3 ans dans mes études supérieures, je me suis finalement remis au travail et en 18 mois, je l’ai fait passer au niveau C2. Comme quoi, c’est possible !

During many years, I was concerned with Spanish. But suddenly, it reappeared in my life with remarkable experiences. Who thought Latin dances would make me reconnect with that language and at the end make me reach a quasi-Native level? With a level B2 (European language levels scale) during my Bachelor level studies, I got back to work with Spanish and, in 18 months throughout my Master, I made it to level C2 (the highest level reachable). So it is possible!

C’est grâce à une camarade de classe, Léa, qui m’a proposé de participer à une soirée salsa que j’ai découvert les danses latines, petit plaisir auquel je me suis attaché depuis. Et, curieusement, c’est la salsa et la bachata qui m’ont inspiré puis accompagné dans ma progression en espagnol. La danse a été jusqu’à m’amener à faire des stages en Amérique latine.

It is thanks to a classmate, Léa, who proposed me to participate to salsa classes that I discovered Latin dances, a hobby that I did not let go since then. And, curiously, it is salsa and bachata that inspired me and guided me throughout my progress in Spanish. Dancing even made me do internships in Latin America.

Photo by Ardian Lumi on Unsplash

En décidant d’effectuer des stages en Amérique latine, j’ai mis toute mon énergie et ma détermination dans l’amélioration de mon espagnol. En construisant un véritable projet, je ne pouvais pas céder à la facilité. C’est ainsi que, au lieu de rester dans des milieux d’”expatriés” français, j’ai appris rapidement à échanger avec les natifs et à essayer de me fondre dans la population en échangeant uniquement dans la langue locale mais aussi en adoptant les normes sociales locales. Par exemple, au Mexique, il est courant de dire “buen provecho” aux clients en sortant d’une cantine ou un petit restaurant où l’on a déjeuné ou dîné. Je faisais donc de même. C’est en essayant de dire ces petites expressions du pays que je sentais que je progressais considérablement dans une langue.

By deciding to do internships in Latin America, I put all my energy and determination in making my Spanish “usable”. By building a genuine project, I could not let go, at any moment. This is how, even when I could stay with French expatriates in Spanish-speaking countries, I quickly started exchanging with Native-speakers and to try to be “part” of the population by exchanging exclusively in the local language and by adopting the local social norms. For example, in Mexico, it is usual to say “buen provecho” to clients when leaving a canteen or small restaurant where we had a meal. So I was doing the same. It is by trying to say these different expression of the country that I felt I progressed strongly in a language.

Photo by Marshal Quast on Unsplash

Connecter l’apprentissage à soi et son présent pour le faciliter

Connect the learning with yourself and with your present to make it easier

Pour résumer les leçons tirées de ces deux expériences, l’apprentissage des langues doit être connectée à la réalité. Pour être encore plus attrayant, il doit être connecté à notre réalité. On a souvent tendance à déconnecter l’apprentissage des langues de qui on est et ce qu’on fait. Pourtant il n’est pas compliqué de relier les langues à ses études ou son travail. Si vous y mettez tout votre coeur, cela peut même relancer vos études ou votre profession actuelle ! L’apprentissage de nouvelles langues permet souvent de dépasser l’ennui car beaucoup de choses sont nouvelles, on apprend plus que dans sa propre langue et découvre des choses qui n’existent pas dans notre pays ou qui sont perçues différemment.

To sum up the lessons learnt from these two experiences, learning languages has to be connected with the reality. Even more, to be attractive, it has to be connected to our reality. We have the tendency to disconnect language learning from who we are and what we do. But it is not very complicate to link language with your studies or your work. If you put your heart to it, it can boost your studies or your current career! Learning new languages makes you cross the “boring” line and learn new things that do not exist in your country or that are seen differently.

Certains professeurs de master ou des camarades de classe nous proposaient d’ailleurs d’utiliser des ressources en langue étrangère. Ainsi, grâce à cela, j’ai pu continuer à pratiquer mon espagnol avant un stage effectué en espagnol. Malgré une pratique faible en dehors des cours de langue, j’ai pu pratiquer la langue à l’écrit fréquemment. Il m’est aussi arrivé de chercher et lire des articles en langue étrangère lors de certaines de mes expériences professionnelles. Cela me permettait d’avoir accès à des informations auxquelles je n’aurais pas eu accès sans une bonne maîtrise d’une langue étrangère.

Some of my Masters teachers or classmates proposed to use resources in a foreign language. Thanks to that, I could keep on practicing my Spanish before doing an internship in Spanish. Even though my practice was low outside of language classes, I could practice at least the written language frequently. I also got to search for and read some articles in a foreign language during my past professional experiences. It allowed me to have access to information that I could not have got to without a good level in the foreign language.

Photo by bruce mars on Unsplash

Grâce à cette connexion à mon présent, j’ai pu continuer d’une manière ou d’une autre à mobiliser plusieurs langues dans ma vie. Sans compter les amis étrangers que j’ai pu me faire et avec qui je continue à échanger, que ce soit en direct ou à distance !

Through that connection to my present, I could keep on mobilizing, in a way or another, many languages in my life. Not to say all the foreign friends that I got to meet and with whom I keep on exchanging, in real life or by messages/calls!

J’espère avoir pu vous avoir donner une motivation nouvelle à travers cet article. Je vous souhaite à toutes et tous une belle journée et une belle semaine ! A bientôt pour le prochain article !

I hope that I could give you a fresh new motivation through this article. I wish you all a nice day and a nice week! Stay tuned for the next article!

Kévin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s