Catégories
Général/General

La découverte d’une langue à travers sa culture/Discovering a culture through its language – Partie/Part 2

Mon apprentissage de l’hindi a commencé par des petits cours donnés par des habitants du village à quelques bénévoles venus des quatre coins du monde et qui souhaitaient apprendre la langue parlée dans le village.

Learning Hindi started by little lessons taught by local people to volunteers coming from around the world.

En assistant à ces cours et en m’aidant de quelques petits manuels, j’apprenais les notions essentielles. Mais cela ne suffisait pas. J’ai donc acquis cet ouvrage dont je parlais dans l’article précédent (« Complete Hindi » ) par hasard, dans une librairie de Delhi.

By participating to those lessons and by using little manuals, I was learning essential notions. But it was not sufficient. That’s when I got the book « Complete Hindi » from a bookshop in Delhi.

En ouvrant le livre, j’étais loin d’imaginer jusqu’où il pouvait me mener. J’ai d’abord appris tout l’alpha-syllabaire (les caractères utilisés en hindi) et la prononciation de chaque caractère. Je suivais scrupuleusement chaque étape dans le livre, sans m’avancer trop vite. Il était divisé en plusieurs unités qui permettaient d’acquérir progressivement tous les éléments de grammaire, le vocabulaire et les spécifités de la langue. En feuilletant régulièrement le livre, je comprenais que les unités étaient savamment ordonnées de manière à être complètes. Tout en étant complet, le livre était tout de même facile à prendre en main.

When I opened the book, I was surprised by the amount of knowledge it contained. I started by learning the caracters and phonetics. I was following carefully each step, at my own pace. The book was divided in many units that allowed progression at any pace by acquiring grammar, vocabulary, specific elements of a language, etc. The units were organised well, making the book really complete. Even if it was complete, it was still easy to handle.

Nom d’une station du métro de Jaipur en hindi et en anglais – Name of a metro station in Jaipur, in Hindi and in English

Seule la pratique régulière de toutes les connaissances découvertes me permettaient de les acquérir. J’ai donc pris le temps d’apprendre à saluer les gens, à me présenter, à demander des services – en somme les éléments de conversation basique – en répétant mentalement et en essayant de pratiquer en public, en interaction avec des habitants ou encore des vendeurs par exemple. Le simple fait d’avoir acquis solidement tout cela m’a permis d’aller plus loin.

Only regular practice of knowledge acquired allowed good and fast progress. So I took time to learn how to salute people, to present myself, to ask for services by repeating mentally and trying in public, talking with people outside, in shops, at desks, etc. The simple fact of having acquired all that allowed me to go further.

Pendant les jours de repos, dans les transports, avant de dormir, tous les moments étaient propices pour ouvrir le bouquin et m’avancer toujours plus loin. Progressivement, j’ai pu en savoir plus sur la culture des locuteurs du hindi: le respect des personnes plus âgées, la relativité du temps, l’hospitalité, la bienséance, etc.

During holidays, in the public transports, before sleeping, any moment was good to learn. Step by step, I learnt more on the culture of Hindi speakers : respect for the elder, time relativity, hospitaly, decency, etc.

Je voulais aussi en savoir plus sur la position du hindi parmi les langues du monde. C’est en me renseignant que j’ai appris que l’hindi faisait partie de la grande famille de langues indo-européennes et que celle-ci partageait autant (voire plus) de similarités avec les langues romanes (dont le français) qu’avec les langues dravidiennes (dont le tamoul, une de mes langues maternelles).

I also wanted to learn more about the position of Hindi in the world. It is by searching that I found out Hindi was part of the Indo-European languages family and that it was sharing as much (or more) with Romance languages (such as French) as/with Dravidian languages (such as Tamil).

Carte des principales langues en Inde – Map of main languages in India

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Langues_en_Inde

Mon grand regret est de ne pas avoir mis plus d’efforts, d’avoir terminé le livre et d’avoir beaucoup plus pratiqué mon hindi. A la fin de mon stage, j’avais toujours un hindi assez basique. J’avais en effet plus travaillé sur mon anglais (sujet de futurs articles). Mais c’était un premier pas. Grâce à ce hindi de base, je pouvais au moins parler avec plus de facilité avec les habitants du nord de l’Inde.

My biggest regret was not to have been as far in learning Hindi. At the end of my internship, I still had a quite basic Hindi. I rather focused on English (subject of future articles). But it was a first step. Thanks to this Hindi, I was able to communicate with more ease with Hindi speakers.

Dans le prochain article, je reviendrai sur mon expérience du gaddi, une langue parmi beaucoup d’autres en voie d’extinction, supplantée par le hindi. Une expérience que je n’oublierai pas car elle m’a amené dans une Inde plus profonde, que je n’ai jamais connue auparavant !

In the next article, I will talk about my experience of gaddi, a language that is disappearing, overtaken by Hindi. It was an experience that I will never forget, bringing me into an India I never knew before!

Kévin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s